Section Outaouais : quand les changements climatiques mobilisent les cadres

Mis au défi par deux catastrophes naturelles durant cette année scolaire 2018-2019 – une tornade qui a détruit une école, et d’importantes inondations -, les cadres de la section Outaouais se sont retroussé les manches.

« L’esprit de solidarité à l’égard de toute la communauté nous a poussés à collaborer encore plus étroitement, entre gestionnaires des CS, et avec nos partenaires », soutient Mme Leeza Caron, présidente du conseil de la section Outaouais et directrice du centre d’éducation des adultes des Draveurs, CS des Draveurs. Cette section est formée de cinq CS, outre des Draveurs : Hauts-Bois-de-l’Outaouais, Portages-de-l’Outaouais, Western Québec et Cœur-des-Vallées.

Vigie et réorganisation
En septembre dernier, une tornade s’est abattue sur l’école secondaire Mont-Bleu, à Gatineau, provoquant un incendie. Cette situation complexe a nécessité deux relocalisations d’élèves, orchestrées par les gestionnaires administratifs d’établissement. La collaboration des services des ressources matérielles, informatiques et du service du transport scolaire a été remarquable, dans ce contexte.

Au printemps, d’importantes inondations ont affecté la région : certaines écoles ont été fermées par prévention. Comme l’explique Mme Caron, les gestionnaires des ressources matérielles ont assuré une surveillance constante des bâtiments situés dans les secteurs touchés, incluant les fins de semaine, en cas de refoulement d’égout ou autres problématiques. Devant un réseau routier fragilisé, les cadres des services du transport ont redessiné les circuits d’autobus, et ont géré de nombreuses communications avec les parents et les employés.

« Les commissions scolaires de notre section font partie de la communauté, et nous avons naturellement souhaité joindre nos efforts pour soutenir les familles et les employés sinistrés ou affectés. Il y a eu un grand élan d’entraide dans nos organisations », relate Mme Caron.

Le bilan d’une gestion de crise
D’après Mme Leeza Caron, « ce que nous retenons de cette gestion de deux crises majeures, c’est toute l’importance d’un plan de mesures d’urgence. On n’est jamais assez prêt. Ce plan doit être mis par écrit, et il ne faut surtout pas estimer qu’on le connaît par cœur. Notre commission scolaire en a profité pour le réviser, encore une fois, à la lumière des derniers événements. Établir une stratégie de communication auprès des familles et des employés est également essentiel », mentionne-t-elle.

Vie de section
Dîner-conférence à l’automne avec Bruno Landry, sur le thème de l’esprit d’équipe et de l’adaptation aux changements technologiques; travail de comparaison entre les politiques de gestion des CS du territoire; réflexion sur l’accueil des nouveaux membres : la section Outaouais a été active en 2018-2019, même si les temps de rencontre ont été moins nombreux, aux dires de Mme Caron. « Nous avons également salué l’engagement de Mme Ginette Marenger, qui a longtemps agi comme vice-présidente de la section, et qui prend sa retraite cette année. Nous l’avons remercié chaleureusement pour son dévouement », souligne Mme Caron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *