Mémoire | Rendez-vous pour la réussite éducative

L’AQCS a participé à la consultation « Rendez-vous pour la réussite éducative : l’éducation au-delà de la pandémie », organisée par le gouvernement, les 31 mars et 1er avril. Nous avons présenté un mémoire rédigé par nos membres cadres scolaires des Services éducatifs, de la formation professionnelle et de la formation générale des adultes.

Lire le mémoire de l’AQCS | 5 pages

Dans ce mémoire, nous proposons des pistes d’action à maintenir ou à déployer dans les écoles primaires, secondaires, ainsi que dans les centres de FP et de FGA, afin de répondre aux défis liés au contexte de la pandémie de COVID-19.

La réussite éducative, la santé mentale, l’organisation scolaire et les encadrements pédagogiques sont entre autres abordés.

Nos recommandations

Axe 1 : la réussite éducative et le rattrapage

  • Prioriser le perfectionnement du personnel enseignant en matière de différenciation.
  • Créer une plateforme de formation nationale sur la différenciation.
  • Maintenir le programme de tutorat pour tous les élèves ainsi que son financement adéquat.
  • Intégrer les contenus prérequis aux nouveaux contenus enseignés, au fur et à mesure.
  • Faire un retour sur ce qui a été identifié comme étant des apprentissages prioritaires.
  • Augmenter l’allocation pour le soutien linguistique des élèves allophones (mesures 15051 et 15052). Les normes de calcul de ces mesures ne devraient pas s’appuyer sur l’année scolaire qui précède.
  • Prévoir des balises pour la formation continue et l’accompagnement technopédagogique du personnel enseignant ainsi que les sommes nécessaires pour assurer cette formation, en vertu des obligations liées au nouveau Référentiel des compétences professionnelles des enseignants.
  • Poursuivre le recrutement de professionnels pour outiller le personnel enseignant quant à l’apprentissage à distance. Le financement de la FP et de la FGA doit être revu.
  • Préciser le rôle de la FP pour la relance économique.
  • Dédier la mesure 30392 au soutien pédagogique des élèves et à la formation des enseignants.
  • Organiser des camps d’été et de francisation stimulants, s’appuyant sur la littératie, la numératie et la robotique.
  • Ajouter des périodes financées pour les laboratoires et les récupérations en FP et en FGA.

Axe 2 : le bienêtre et la santé mentale

  • Prévoir les termes et les modalités d’une collaboration à long terme entre le réseau de l’éducation et celui de la santé, en incluant des précisions sur les rôles de chaque organisme communautaire.
  • Bonifier l’enveloppe pour les mesures « Accroche‐toi » en FP (mesure 15197) et en FGA (mesure 15166).
  • Bonifier le financement du programme Hors‐Piste (santé mentale).
  • Former le personnel intervenant à enseigner les compétences sociales et émotionnelles aux élèves.
  • Porter une attention particulière aux transitions (primaire‐secondaire, secondaire‐FP, classes d’accueil et régulières, etc.).
  • Mettre en place un climat de bienveillance dans les établissements et faire en sorte que les élèves soient disponibles aux apprentissages.
  • Permettre aux établissements une utilisation autonome du financement associé aux actions pour la persévérance scolaire.
  • Analyser l’offre de services et les modes d’inclusion des EHDAA ainsi que les investissements prévus. Des services sont aussi nécessaires en FGA et en FP.
  • Prévoir des budgets d’entretien suffisants pour les établissements.
  • Fédérer toutes les actions qui ont été mises en place en faveur du bien‐être des jeunes et du personnel pendant la pandémie.
  • Améliorer la lourdeur des redditions de compte du MÉQ et les très courts délais associés aux mesures pour le bien‐être des élèves.
  • Bonifier la mesure protégée 15022 (Tel‐Jeunes).
  • Permettre l’intervention à distance par les professionnels, puisqu’elle élimine les contraintes d’horaire et de déplacement.

Axe 3 : l’organisation scolaire et les encadrements pédagogiques

  • Prioriser l’enseignement explicite des environnements numériques d’apprentissage en classe.
  • Fournir aux établissements des balises sur l’utilisation de la mesure 15084 (intégration numérique) et augmenter les sommes qui y sont consacrées.
  • Maintenir et protéger la mesure 15055 (agent de transition et soutien à l’intégration).
  • Réfléchir à des changements durables en évaluation, afin d’établir une complémentarité entre l’évaluation « certificative » et l’évaluation au service de l’enseignement et de l’apprentissage.
  • Développer les compétences des enseignants quant aux pratiques basées sur la triangulation.
  • Revoir l’évaluation des élèves en FGA pour diminuer leur temps de parcours.
  • Prioriser l’accompagnement technopédagogique du personnel enseignant des secteurs jeune et adulte.
  • Ajuster la Loi sur l’instruction publique (LIP) et les régimes pédagogiques afin de traduire les nouvelles réalités liées à l’enseignement à distance et à l’école virtuelle.
  • Prévoir une réflexion sur la gestion d’une crise majeure au coeur du réseau de l’éducation.
  • Analyser les nouvelles modalités de l’enseignement à la maison afin de s’adapter au contexte post‐pandémie.
  • Maintenir les épreuves uniques, puisqu’elles contribuent à témoigner des acquis; maintenir les épreuves obligatoires sans comptabiliser les résultats dans la note de l’élève.
  • Poursuivre l’offre de l’école virtuelle pour la scolarisation dans certaines situations (élèves ayant des problèmes de santé, intempéries).

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *